La vinaigrerie des 4 voleurs

Les barriques de Laurence

Avec une quinzaine de barriques bordelaises, Laurence Pichetto élabore des vinaigres de vin blancs et rouges : natures ou aromatisés à l’ail, à l’échalote grise ainsi que le célèbre Vinaigre des 4 voleurs ! 

Elle prépare également des cuvées limitées de vinaigres de vins vieux, rouge et blanc.  Ses vinaigres sont élaborés de manière artisanale avec la méthode Orléanaise à Vénès. C’est-à-dire que Laurence laisse faire la nature. Ses barriques sont entreposées dans un hangar ouvert côté Sud, pouvant ainsi bénéficier de la chaleur Occitane et de son vent d’Autan. De cette manière, les vins mettent entre 6 mois et 1 an pour arriver à une acétifaction complète (avec moins de 1° d’alcool résiduelle).

Un peu d’histoire ? La légende de l’invention du vinaigre des quatre voleurs met en scène plusieurs brigands qui détroussent des cadavres pendant une épidémie de peste, sans être eux-mêmes contaminés. Interrogés sur leur résistance, ils répondirent avoir découvert un remède, le fameux « vinaigre des quatre voleurs », qu’ils prenaient quotidiennement.

La vinaigrerie des 4 voleurs

La vinaigrerie des 4 voleurs

Les barriques de Laurence

Avec une quinzaine de barriques bordelaises, Laurence Pichetto élabore des vinaigres de vin blancs et rouges : natures ou aromatisés à l’ail, à l’échalote grise ainsi que le célèbre Vinaigre des 4 voleurs ! 

Elle prépare également des cuvées limitées de vinaigres de vins vieux, rouge et blanc.  Ses vinaigres sont élaborés de manière artisanale avec la méthode Orléanaise à Vénès. C’est-à-dire que Laurence laisse faire la nature. Ses barriques sont entreposées dans un hangar ouvert côté Sud, pouvant ainsi bénéficier de la chaleur Occitane et de son vent d’Autan. De cette manière, les vins mettent entre 6 mois et 1 an pour arriver à une acétifaction complète (avec moins de 1° d’alcool résiduelle).

Un peu d’histoire ? La légende de l’invention du vinaigre des quatre voleurs met en scène plusieurs brigands qui détroussent des cadavres pendant une épidémie de peste, sans être eux-mêmes contaminés. Interrogés sur leur résistance, ils répondirent avoir découvert un remède, le fameux « vinaigre des quatre voleurs », qu’ils prenaient quotidiennement.

La vinaigrerie des 4 voleurs